dimanche 1 juillet 2007

Ambiance grisaille et tristounetterie: l'ete, c'est fini !





Bizarre de vivre sur le meme mode de Janvier a Juillet, d'Aout a Decembre, de Janvier a Decembre, et vice versa. Il y a bien quelque variations de temperatures, oui, quoique l'hiver n'est jamais bien rude. Mais toute l'annee la sauce est la meme: Sauce a l'eau sous couvercle d'humidite. Bien touiller a l'aide d'un vent costaud de temps a autre, laisser imbiber, et deguster.

L'ete a cet avantage que c'est la saison des arc-en-ciels. De magnifiques arc de cercles aux couleurs vives s'emparent du ciel entre deux averses, charmants en ville, spectaculaires en campagne. Les couchers de soleil enflamment egalement les nuages lorsqu'ils s'ecartent pour laisser passer un peu de soleil. Avec un bord de mer ou une riviere ou meme simplement un pre pour recevoir la lumiere, c'est un spectacle a vous faire oublier les scintillements de la Mediterranee.

Quoique.... j'ai beau souffrir de canicule mon soleil me manque un peu. Et ma Grande Bleue. C'est bien joli la Grande Verte, la poetiquement nommee Mer d'Emeraude, mais bon... c'est quand qu'elle scintille un peu ? C'est tellement beau sous le soleil.

La canicule a dure un weekend. Ici il y a la vague impression que c'etait l'ete, et qu'il est passe. Depuis (3 semaines) nous battons tous les records de pluviometrie, depuis l'invention de la pluviometrie, et des records. Moins sinistres qu'en Angleterre, nous vivons tout de meme une serie impressionante d'averses violentes, d'innondations eclairs (flash floods) qui coupent des routes (dont les autoroutes des "commuters" journaliers vers Dublin en Meath et Kildare), poussent les troupeaux vers les rares hauteurs, engorgent les canalisations qui debordent et saturent, de facon inquietantes parfois; comme quand on prend sa douche et que l'eau ne s'en va pas... Fait exceptionnel, la foudre d'abat par endroit. Des milliers de foyers ont ete temporairement prives d'electricite dans le Kerry. A Waterford pres des quais des batiments se protegent en permanence de quelques sacs de sables, spectacle inhabituel, pour prevenir de brusques crues eclairs de la riviere.

Tout cela sous un ciel-couvercle gris epais qui parfois se dechire pour nous preter le ciel radieux qui regne au dessus (d'aucuns l'appellent le Paradis), et nous le reprend mechamment avec brusquerie (juste le temps de remettre 4 petits minous vexes a l'abri), parce que visiblement, nous ne le meritons pas.


Vous avez dit quoi? Irreversible Rechauffement Climatique? Ah bon, ben ca va alors.


Plus qu'un mois et c'est l'automne. Parfois plus sec et ensoleille. On croise les doigts !!


Marre naturelle? Non. Jardin sature, noye, gorge.


La "je-n'en-puis-plus" attitude. N'en jetez plus par pitie, je peux pas tout pomper.


Mais comme en Irlande on a toujours a coeur de dedramatiser, et positiver, soyons philosophes, en bon Frenchies, car en Irlandais ca s'apprente souvent a du fatalisme resigne qui se console avec humour: c'est ce qui rend l'herbe bien verte, le pays si beau, les vaches bien repletes et le lait si cremeux :). Et n'oublions pas les patates, charnues et delicieuses.

Ceci dit si vous avez des histoires de canicule seche et ensoleillee, des vrais histoires de Juillet, nous sommes tous preneurs ici, ou aucun irlandais ne veut croire que ca puisse poser un quelconque probleme d'etre menace de griller sous pres de 40 degres !

3 commentaires:

Maeve a dit…

Tu veux que je te console ? Ici, dans le nord de la France région parisienne, c'est exactly le même temps... Ma terrasse se transforme régulirement à piscine à ciel ouvert avec chute du niagara des étages supérieurs, sans parler du vent qui dépouille mes pauv' fleurs qui n'en peuvent plus de ce temps avec un avril si clément !
Averses aussi violentes que brèves où tu te retrouves trempée de la tête aux pieds et où un parapluie ne sert à rien...
J'ai remis les chaussettes et les chaussures fermés, le TShirt s'agrémente d'un gilet quasi-obligatoire voire d'un pull...
Les tomates restent vertes... Et dire que le sud du pays crève de chaud... Vraiment, c'est incroyable !
Bon j'espère que cela n'effraiera pas trop les french touristes de venir en irlande car c'est si beau, même sous la pluie, les arcs-en-ciel, les gros nuages noirs mais le soleil juste derrière...

Bon, il est où le coupable qui chante faux ??? :p

Sandrine a dit…

Je l'ai pas debusque ! avec toute cette flotte on a tendance a rester calfeutres chez soi alors le saligapiot passe trop inapercu. Il est surement en couverture dans un pub quelque part au milieu d'autres innofensifs pour le temps.

Bon ca me rassure qu'on soit pas les seuls a souffrir mais bon... tout de meme, qu'est-ce qu'on a fait pour meriter ca ?

Mes fuchsias commencent a se faire jolis maintenant que les saltimbanques vont plutot faire leurs cambrioles hors du jardin (ca grandit...) mais maintenant c'est la noyade par pot-trop-plei-d'eau qui les menace. Matin et soir il faut que j'ecope comme un Shaddock. J'te jure...

Si on m'avait dit qu'un jour j'en serais la !

Maeve a dit…

Aujourd'hui ici, il flotte tellement que je suis arrivée trempée au boulot malgré mon joli parapluie so british fait pour les pays où il pleut à l'horizontal, pieds mouillés et tout et tout.

Plus on avance dans la journée plus il fait nuit... On voit plus rien à l'horizon tellement que ça dégringole...Je regarde à deux fois l'éphéméride qui me dit que l'on est le 3 juillet !!!

Je te rassure, mon fushia se porte bien aussi avec ce temps !

Allez, bientôt j'écope moi aussi... :p