dimanche 10 juin 2007

Weekend a la mediterraneene: en Irlande aussi.




Aujourd'hui c'est canicule a tous les etages. Il y a quelque chose de pourri au Royaume de la Pluie... Les petits minous se demandent ce qui leur arrive, ils n'en peuvent deja plus. Leur maman non plus. Rappelons le concept: les chats a l'irlandaise ne perdent pas leurs poils l'ete pour compenser d'hypothetiques variations spectaculaires de temperature. Fourrure naturelle et abondante toute l'annee. Resultat c'est l'ebetement, la course a l'ombre et aux filets d'eau dont j'abreuve dans un geste desepere mes plantes en totale alerte secheresse.



Grosse Fatigue


Depuis vendredi les records sont battus. C'est le jour le plus chaud de l'annee, parait-il. Il doit bien faire.... oula... laissez-moi reflechir... 23 ? Oui c'est ca. Ben on rigole on s'amuse mais c'est drolement chaud-quant sous ces latitudes.


Les plages sont prises d'assaut. Les Pubs aussi... faut bien se raffraichir. Signe des temps, les terrasses se multiplient devant les restos, sandwichs bars et pubs, et c'est la qu'on se dit les Irlandais... c'est pas des Anglais. Ils aiment le farniente et profiter, de l'air ambiant, en contemplant le temps qui passe. De vrais mediterraneens echoues par malheur au Nord !

Pour ma part je ne me suis pas jointe a la foule, j'ai prefere profiter du soleil dans mon jardin avec mes livres et mes minous. La plage a l'irlandaise pour moi se resume a une ballade sur le sable - interdiction de rentrer dans une eau a 12 degres !! - avec une petite laine de preference pour sur le coup de 16h quand la petite brise se fait fraiche... malgre tout (canicule, ete, etc...). Je prefere donc eviter les embouteillages, problemes de parking dans des endroits (villages et bords de route) mal adaptes a ce traffic du soleil, un genre nouveau apparu il y a seulement trois ou quatres annees et qui ne pose "probleme" litteralement que quelques jours dans l'ete.


Je prefere eviter aussi une exposition gratuite a un soleil qui, je ne sais pas par quel miracle, mord la peau jusqu'a la bruler au premier degre si on s'abandonne a sa merci un petit quart d'heure de trop - l'Irish a un souvenir tres "a vif"... de son unique bain de soleil de l'an 2006. Quand a moi, mediterraneenne ou pas, 15mn d'exposition m'ont marque pour la saison en l'an 2003. Bien moins a vif, heureusement, mais j'aimais vraiment pas la forme du T-shirt du sceau duquel j'ai ete marquee.....

Les irlandais, eux, n'ont pas ces pudeurs. D'ailleurs les conseils non pas pour "bien bronzer" mais pour "ne pas bruler", soit a la plage, en voyage ou en faisant son shopping, se multiplient de facon tres serieuse avec conseils de voyageurs ou de medecins a l'appui sur l'utilisation des cremes solaires, les indices, etc... 2005 et 2006 ont ete deux annees exceptionnellement caniculaires, avec 3 semaines completes en Juillet 2006. Le nombre de visages pales se promenant avec des brulures serieuses sur un cote du visage, un bras ou un dos selon qu'elles avaient ete infligees en marche, en voiture ou en exposition volontaire, impressionnait par la gravite de la situation et la parade des eclopes paraissait douloureuse a en fremir.

Les petits rictus moqueurs ne manquent pas de fuser en de telles occasions entre "non-irlandais", francais, italiens, espagnols ou autres mediterraneens, africains, et asiatiques mais aussi europeens de l'est qui connaissent des ete a la mode de chez nous. Difficile de concevoir qu'en ces temps de rechauffement climatique et de temperatures emballees un peuple, qui pourtant voyage a la recherche du soleil le plus chaud, ne sache pas se comporter face a la morsure des rayons. Oui mais voila, on oublie tres vite qu'ici cela nous prend par surprise, les irlandais n'ont pas les reflexes qu'ils ont a l'etranger. Quand a nous pauvres immigres, nous sommes les premiers surpris ! Un accoutrement inadequat en pensant "On est en Irlande, ca va pas durer, il va bien pleuvoir dans l'apres-midi" et c'est l'etuve assuree. Pas non plus tres indique pour la sante, je vous parle d'experience...



Point de plage donc mais pouvoir s'allonger sur l'herbe chaude sous un ciel bleu et pur, c'est pour moi un luxe tout aussi appreciable qu'une seance de plage surpeuplee par ces contrees !

A bon entendeur, parmi ceux qui prevoient une visite au Royaume de la Pluie...

3 commentaires:

Maeve a dit…

Bienvenue au club des rougeoyeurs !!
J'aime bien l'Irlande pour ça aussi : le seul pays où les gens sont aussi rouge que moi après quelques minutes au soleil !!!

Je te rassure, ici aussi, coup de soleil au RDV hier et en restant à l'ombre, en plus !! Bronzage camioneur et nez rouge : une tête et un coprs d'enfer pour aller bosser... :p

Sandrine a dit…

Ah ben dis donc tu fais drolement fort !! T'as pas des origines carrement irlandaises non ??

Et sinon, tu mettra les photos sur ton blog ?? :p

Hier j'ai bien fait de rester chez moi: une cop' s'est pris des super brulures localisees juste en marchant un peu pour se ballader, innocemment, a Kinsale.

Moi je crois que quelqu'un quelque part s'est gourre dans les manettes et a regle le four trop chaud. Faudrait quand meme la/la trouver pour lui dire... On pourrait demander a Bush, il a l'air cale sur le sujet lui maintenant, et il sait bien ou trouver les terroristes en tout genre, il doit bien avoir une cellule "climat" quelque part pour le renseigner.

maeve a dit…

Je crois que j'ai une photo de gazon irlandais jauni... Je vais la publier (elle date de l'an dernier, après la canicule de juillet!).

J'ai aussi les taches de rousseur, pour les hypothiques origines irish... Plus irish que les irish, moi je te le dis (LOL)!!