jeudi 7 juin 2007

Ambiance Waterford, au fil de l'eau

Un matin, le regard tourne vers la mer, a quelques minutes de la...





Les cygnes sauvages ne sont jamais loin mais cette fois ce sont seulement leur pas qu'on peut deviner. La boue ca laisse des traces.


Ambiance du soir pres d'Adelphi Quay, un bout calme et apaisant, une serenite originelle, presque un bout du monde, en centre ville...


3 commentaires:

Maeve a dit…

Jolis clichés !!! (MDR)...
Nan, je plaisante, elles sont superbes tes photos ! Tu vois qu'elle existe l'Irlande romantique, suffit d'avoir un peu d'imagination (sinon comment faire rêver les touristes :p) !!
J'aimerais bien avoir la même vue à côté de chez moi... Bon j'ai des biquettes (et un petit chevreau aperçu hier matin tout mimi) mais c'est pas pareil !

Je connais quelqu'un qui raconte tellement bien les fées, les pookas, les leprechauns, les châteaux avec les "gentils maris" (expression empruntée texto à une irish francophone!)avec un humour incroyable que t'en tombe à la renverse... Je vais lui dire de venir de faire une séance.

Sandrine a dit…

Bon voila c'est gagne, maintenant je passe pour une rustre et une grincheuse... je l'ai bien cherche ! C'est merite :p.

Bien sur je l'aime mon Irlande des cliches ! J'en ai plein mes tiroirs a partager. En echo a ta jolie Magique Irlande d'ailleurs.

Non ce que je veux dire simplement c'est a bas la parfaititude. Apprecions l'Irlande sans l'idealiser parce qu'elle ne le merite plus et ce serait un eerreur de se tromper sur son compte vu ce qu'elle represente ajourd'hui.
Parfois on voit et on apprecie des choses, moi la premiere, qui passent pour des refus de concession a une modernite debridee ou qui nous font rever tout simplement, mais si on ouvre les yeux sur certaines realites, on s'apercoit que cela trahit de grave manquements dans l'organisation du pays et que des gens en souffrent veritablement.
Par exemple la vie serait bien plus simple, plus efficace, et moins polluante si au lieu de ces petites routes folklo que je parcours sans me lasser pendant mes vacances (holiday = No Motorway !!), que les irlandais eux-memes apprecient tant, nous avions un systeme de circulation plus proche de la France (trains et autoroutes) ... les cliches pour nous qui vivons le folklo au quotidien se transforment parfois en cauchemard et ca a du mal a nous faire rever ! Le nombre croissant de victimes de ces petites routes notamment, qui restent le reseau principal pour une majorite, bien qu'elles ne soient pas du tout adaptees aux vehicules et rythmes des deplacements desormais.

Mais c'est juste mon point de vue "local" qui ne veut pas minimiser le point de vue touristique mais le nuancer.

Cr je suis la premiere a apprecier et celebrer ces petits bouts de bout du monde qu'on trouve au coeur de la campagne (jamais loin) ou tout simplement ces morceaux de paradis comme la riviere en plein coeur de Waterford, dont je continuerai la celebration en la temporisant de ma gricherie :). Selon l'humeur, et parce sinon il manquerait a ma vie son equilibre essentiel entre admiration beate et raleries aigries !

Maeve a dit…

Oui je suis tout à faire d'accord avec toi et tout à fait lucide sur la situation...
D'ailleurs, la même personne qui nous raconte l'Irlande des châteaux, des gentils maris, des lutins etc. dit elle-même que l'Irlande n'est pas parfaite, qu'il ne faut pas se leurrer, la pauvreté existe, et qu'il y a encore des coins où il ne faut pas trop traîner passé une certaine heure...