vendredi 22 juin 2007

Ministere de l'immigration, de l'identite nationale et... pourquoi pas Le Pen a l'Elysee ?

«Nous protestons contre la dénomination et les pouvoirs dévolus à ce ministère»

LIBERATION - QUOTIDIEN : vendredi 22 juin 2007
Upolin.org, le site qui relaie la pétition des historiens

«Comme l'ont souligné les historiens démissionnaires des instances officielles de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, associer «immigration» et «identité nationale» dans un ministère n'a jamais eu de précédent dans l'histoire de la République : c'est, par un acte fondateur de cette présidence, inscrire l'immigration comme «problème» pour la France et les Français dans leur «être» même.
«En tant que citoyens, ce rapprochement nous inquiète car il ne peut que renforcer les préjugés négatifs à l'égard des immigrés. De notre point de vue, l'identité nationale constitue, aujourd'hui, une synthèse du pluralisme et de la diversité des populations et ne saurait être fixée dans le périmètre d'un ministère.
«Le décret du 31 mai 2007, qui définit les compétences de ce nouveau ministère montre, de surcroît, que les effets institutionnels dépassent la seule question de sa dénomination. Ainsi, ce ministère, qui détient en priorité des pouvoirs de police et de contrôle, est aussi chargé de «promouvoir l'identité nationale» et de définir «une politique de la mémoire» dans le domaine de l'immigration. Il dispose d'une autorité complète et nouvelle sur l'asile politique et d'une autorité partagée sur une multitude d'administrations, y compris sur la «direction de la mémoire, du patrimoine et des archives» du ministère de la Défense.
«Cette confusion des rôles et des fonctions est inadmissible et inquiétante. Nous protestons énergiquement contre la dénomination et les pouvoirs dévolus à ce ministère et demandons solennellement au président de la République de revenir à des choix plus conformes aux traditions démocratiques de la République française.»

La liste des signataires sur upolin.org et liberation.fr

Sur Libe:

Immigration-nation: tollé sur un ministère
La liste des signataires
Hortefeux préfère mettre en avant la carte du codéveloppement
«L'Etat ne peut définir l'identité nationale, qui n'est ni unique ni figée»
A savoir
Mélange

Dans Le Monde:

Le Pen reçu à l'Elysée pour la première fois depuis plus de trente ans

On s'enfonce. Doucement. Mais surement.

5 commentaires:

Maeve a dit…

Dire que les Irlandais n'ont pas de carte d'identité parce qu'ils "savent qui ils sont" m'ont dit ceux que j'ai rencontrés...
Nous, on a besoin d'un ministère pour savoir qui ont est !!! Cherchez l'erreur... :p

Sandrine a dit…

Oui, bien vu! C'est tout a fait vrai. Nous apparemment on est en danger alors il faut que nos gentils gouvernants veillent sur tout ca.

A quand le Ministere de la Race Pure ?
Il va bien un jour ariver quelqu'un qui ne se souviendra plus que ca a deja ete fait... et qui en convaincra d'autres que c'est acceptable.

Maeve a dit…

Et dire que l'on a un président d'origine hongroise...
D'ailleurs je voudrais bien savoir pourquoi sa famille a quitté la Hongrie... Hum, disons qu'il y a des rumeurs désobligeantes...

L'espoir tout de même, c'est le sursaut de dimanche dernier : je crois que je n'avais pas eu un sourire pareil depuis un moment !!! Il faut que les députés fassent leur boulot en espérant que notre cher gouvernement n'applique pas systématiquement le 49-3...


Si tu as trop le blues, va donc écouter un groupe originaire de Waterford chez moi (et en plus je ne l'ai pas fais exprès !!)

Anonyme a dit…

Désolé de revenir ecrire sur ton blog mais quand je vois vos commentaires, ça me fait bouillir ou marrer selon l humeur.
Oui vous representez tout ce que je déteste.Ne le prenez pas mal !!!
Vous etes les fameux expats qui degeulent, à longueur de journée, sur la france tout en précisant qu à l étranger "c est mieux".
J ai pas mal voyagé dans des endroits où cela s est plutot bien passé dans l ensemble. Mais c est bien à Dublin où je me suis fait traiter de " fucking immigrant" par des momes de 12 ans qui ne faisaient sans doute que repeter ce que leurs parents disaient à table...
C est en Irlande où il faut avoir travailler au minimun 2 ans pour toucher une aide quelconque. Ah, imaginez que la france adopte cette mesure, vous seriez les premieres à crier au fascisme. Mais bon c est L irlande alors c est normal. Les USA, l angleterre ou l irlande ont le droit d avoir une economie liberale mais pas la France. Non la France doit ressembler à Marseille, ville de fonctionnaires. Marseille, cette putain, qui laisse ces enfants se barrer sans rien faire. Hé Marseille, il y aura bientot plus personne dans ton stade velodrome pour deployer un immense drapeau de Che Guevara, revolutionnaire pathetique, ou pour applaudir tes 11 trisomiques .

Mesdames, je vous laisse à vos claviers et telephones. Apres avoir ecumer tous les call center irlandais, vous reviendrez bosser à la SNCF ou à la Poste. Je ne me fais aucuns soucis pour vous.

"Cordialement"
Anonyme

Sandrine a dit…

Tres cher Anonyme,

J'ai bien hesite avant de repondre a ce commentaire (et l'autre).

Colere? Insulte? Effacage grincant?

Dans un monde ideal nous discuterions de nos points de vue si proches dans un language civilise dans un esprit de bavardage et de contradiction constructive.

Dans un monde ideal vous auriez mieux lu ce blog qui n'est pas un eloge de l'etranger, ni meme de l'Irlande qui serait mieux que la France, ou de cette Marseille qui contraint ses enfants a l'exil, ni un eloge de la France ou ni personne ni rien du tout, au contraire, mais une mise en perspective nuancee par le biais d'une comparaison simple, voire simpliste.

Vous auriez vu que je crie au fascisme contre le systeme non-solidaire du chacun pour soi irlandais, peut-etre mieux mis en evidence si j'avais plus larmoyer sur mon sort de chomeuse n'ayant pas pu toucher quoi que ce soit recemment parce qu'ayant lache un poste d'esclave corveable a merci acculee a la subsistance quelques mois a peine avant d'avoir quotise les deux ans que vous citez.

De meme que je crie au fascisme contre un systeme qui laisse des gamins de 12 ans comme ceux que vous avez rencontres devenir des adultes pourris par leur propre ignorance que cultive amoureusement la presse prudement appelee de caniveau, et le gouvernement, a qui ca leve des cerveaux du milieux pour se faire reelire sans trop de difficultes.

Ca ne m'etonne pas trop qu'on vous ai traite de fucking immigrant si vous vous balladez dans les pays visites avec une humeur pareille.

Quand a la SNCF ou La Poste, je cheris leur concept de service public, leur expertise fondamentale, si vous aviez mieux lu vous l'auriez vu, et crie au fascisme devant l'esprit corporatiste outrancier qui tue sa poule aux oeufs d'or en refusant le compromis de la modernite, ou devant les gouvernements qui favorisent l'installation du degout et de la mauvaise volonte (j'ai pas dit feignantise) pour mieux l'achever, sur le modele du meutre parfait de la Secu.

Si vous aviez mieux lu vous auriez vu aussi que selon moi les expats accules a se taper des jobs call centres ou fast food ne le font pas de gaiete de coeur et ne reviendront pas en rampant vers la SNCF ou La Poste ou Sarko qui croulent tous sous le poids de leur propres suffisance mais la tete haute le jour ou la France aura modernise son economie pour creer des jobs d'avenir et de qualite ou le produit du formidable systeme educatif francais allie a une experience a l'etranger saura etre pleinement, et enfin, mis en valeur. A noter que des expats s'activent depuis la ou ils sont pour contribuer a une modernisation de la France qui ne soit ni revolution communiste ni ultra-liberalisme debride. C'est la que l'experience d'expat, alliee a l'action, peut etre precieuse et c'est justement cela qu'ici je m'emploie a souligner. Certainement mal, par manque de temps. N'est pas BHL qui veut.

Merci malgre tout de ce touchant commentaire, ne soyez pas desole, il est bon de temps en temps de me donner l'occasion de repreciser certaines choses.
Et notamment qu'en quittant notre beau pays on evite de se prendre de tels discours en pleine face et on peut se donner le temps de les digerer, de ne guere y penser, puis d'y repondre posement et poliment comme il se doit, sans enervement et insultes inutiles :).

La Zenitude est assuree :).