jeudi 25 janvier 2007

Ireland News Reader's Digest

Quelques nouvelles d'Irlande..

State to spend €184bn on development plan
The largest spending programme in the history of the State was unveiled by the Government yesterday. Under the seven-year National Development Plan (NDP), €183.7 billion will be spent on a range of projects, ranging from roads and public transport to social inclusion and social housing. (The Irish Times 24.01.07)
Le gouvernement irlandais vient de devoiler le nouveau Plan National de Developpement 2007 - 2013, dote d'un budget a la fois impressionant et sans precedent de 184 milliards d'euros: Transforming Ireland - A Better Quality of Life for All. 5 grands volets: Economie, Entreprises, Sciences et Innovation, Ressources Humaines, Cohesion Sociale. Une programmation sans grandes ambitions, sauf celle de tout faire pour nourrir et developper une economie en pleine explosion, le parc et le marche immobilier, la competitivite au niveau national (inter-regionale, gage de performances...) et international. Les infrastructures routieres se developpent, et il est prevu d'intensifier le reseau ferroviaire (Allelujah !), ce qui est une bonne chose non pas seulement parce que les lignes se comptent actuellement sur les doigts d'une seule main, mais aussi parce que le train est le moyen de transport le moins polluant. L'un des principaux problemes de ce plan justement: l'ambition environnementale. On regrette avec les Vert / Green Party que rien de nouveau ne soit prevu pour ameliorer l'habitat, exemple l'isolation optimum pour toutes ces nouvelles maisons et nouveaux batiments a construire, allant dans le sens d'une meilleure economie d'energie, que les villes restent largement tributaires de la voiture et que seule Dublin beneficie d'un projet de Tramway ambitieux. Autre probleme, toujours le meme et recurrent avec la presente administration (Fianna Fail / Progressive Democrats, coalition liberale et conservatrice), l'action publique et l'action sociale. L'argent coule a flot sur les ecoles et les hopitaux qui restent toujours livres a eux-memes dans la plus parfaite desorganisation, et l'Etat ne s'engage toujours pas dans l'organisation d'un systeme de quotisation de retraite systematique alors que trop de travailleurs ne peuvent se permettre le luxe d'economiser en prive, et ne recoivent que 30% de leur salaire (souvent minimum en cette categorie) en fin de carriere lorsqu'il leur faut vraiment l'arreter. Forts du bilan economique impressionant, de l'argent qui achete tout, le gouvernement donne aux electeurs ce qu'ils souhaitent: de la satisfaction immediate en chiffres ronflants sans autre but que d'eblouir. Le gouvernement s'achete un electorat crient les adversaires politiques, qui voient leurs deja maigres chances de victoire aux election du printemps prochain s'amenuiser encore un peu devant le manque de discernement latent des citoyens irlandais, et l'acceptation passive du discours triomphaliste de ceux qui amassent et accusent les rabats-joie de cracher dans le veloute, de regretter avec hypocrisie le temps de l'emigration et la pauvrete, de mepriser le dur labeur, bref, de gacher la fete. Il s'agit d'assurer une qualite de vie toujours meilleure a ceux qui vivent dans notre joli pays, retorque le gouvernement. Une sorte de "Il faut que les Irlandais en aient pour leur argent" facon donation collective.
Voir aussi: Ireland, stronger but not fairer


RUC special branch had 'serial killer on books'
A damning report by Police Ombudsman Nuala O'Loan has found that RUC special branch knowingly had a "serial killer on its books" whose north Belfast UVF gang was involved in up to 15 murders, as well as numerous other forms of crime including attempted murders and drugs dealing. (The Irish Times 23.01.07)
Une bien vilaine histoire. Les Special Branch de la Police de Sa Majeste ont recu l'ordre des annees durant de ne reculer devant rien pour infiltrer les groupes terroristes sevissant en Irlande du Nord. En mission au sein de l'UVF - Ulster Voluntary Force (dont l'action de resistance se resume a un catolique tue pour un protestant mort), certains enqueteurs, pour s'assurer leur couverture et mener a bien leur mission, ont ete acules a commettre des assassinats gratuits ou participer a des attentats; certains meurtres de sang froid et de victimes innocentes pour prouver leur loyaute a la cause unioniste, de la meme facon que l'IRA a forme ou forme (la branche jusqu'au boutiste encore active) ses jeunes recrues en leur demandant de choisir une victime et la mettre a mort pour s'aguerrir. Les policiers en mission commandee ont ete couverts jusqu'ici par des destructions de pieces a conviction visant a rendre caducs les dossiers d'enquetes ou d'accusation, ou bien simplement a reduire la justice au silence pour raison d'Etat. Un rapport confidentiel a transpire cette semaine, pour reveler un secret de polichinelle qui n'a finalement etonne personne, ni meme choque. Cette impression de ne voir constamment que le sommet d'un immense iceberg de sang et de violence, une troupe aveugle et partisane qui s'affronte sans fin, victime du sectarisme exacerbe... The wind that skakes the Barley n'est toujours pas retombe...
Aussi:
Special Branch facing second collusion probe : Special Branch is facing a second Police Ombudsman investigation into officers' collusion with UVF killer Mark Haddock. Belfast Telegraph


First Gaeltacht abroad planned for Canada
A number of students who attended Irish language classes in Donegal plan to set up the first permanent Gaeltacht in the world outside of Ireland. (The Irish Times 23/01/07)
Le gaelique a la cote en 2007. Apres son entree comme langue officielle de l'Union Europenne, la langue vernaculaire s'exporte. Un Gaeltacht est une zone geographique ou le gaelique est la langue dominante. A premiere vue c'est un peu des reserves d'irlandais... pur jus, authentiques et folkloriques, comme on aime en voir dans Geo ou Grand Reporter pour le numero annuel Special Irlande, ou une emission de Thalassa Special communautes isolees sur une ile oubliee. A y regarder de plus pres, il s'agit de micro-regions qui vivent, travaillent, etudient en gaelique, la langue du quotidien. Certains parmi les habitants les plus ages ne parlent pas du tout ou tres mal anglais. Dans les Gaeltacht, on preserve une langue et un art de vivre. Point de conservatisme naphtaline puisque les regions vivent et evoluent. Elles sont aussi des centre d'initiation au gaelique pour tous les ages en immersion en stages d'ete ou sejour prolonge, et a travers divers themes: culture, nature, sport, etc. Pour la premiere fois, des etudiants ont decide d'exporter le concept et souhaitent creer le premier Gaeltacht (donc une micro-region ou seul le gaelique aurait court au quotidien) au Canada... Les americains du Nord aiment leur Irlande, celle qu'ils connaissent, qu'ils imaginent, celle d'un aieul lointain qu'ils sont sur d'avoir eu. Apres tout pourquoi pas. A suivre !

2 commentaires:

Maeve a dit…

Pour les meutres couverts par la police nord irlandaise, j'en parle aussi dans mon carnet : ça me fait grimper aux rideaux quand on sait ce qui se joue en ce moment et dont personne ne parle en France ! On préfère nous parler de la neige, on nous bassine avec cela depuis 3 jours : il neige ! Ah? Normal, on est en hiver ! Ici ça devient hallucinant le niveau bêtifiant des informations! Heureusement il y a les blogs :-)

Sandrine a dit…

Ouais, il neige, ouaaaaah... ca alors on s'y attendait pas. Parait meme qu'il y a des gens mal prepares qui font des invicilites. Bon quand il y a des vicitmes c'est pas rigolo mais t'as raison Maeve: il y a des moments ou il y a des choses vraiment importantes dont il faut aussi vraiment parler. Et vive les blogs ! on suit l'affaire pour nos afficionados et autres z'eironautes du web. Ca bouge la-haut...