dimanche 9 septembre 2007

Cup'a tea?

Lu sur Bribes iraniennes: Cette question (Voulez vous du thé ?) vous sera posée maintes fois dans la journée, dans une administration, chez des particuliers… Si vous êtes en manque, vous pouvez vous arrêter dans une maison de thé (tchaï khãné). Dans la plupart des entreprises, des employés sont exclusivement chargés de préparer et servir du thé aux autres employés. (Tchaï mikhohid ?)


Qu'est-ce qui differencie:

- un pays de l'axe du mal qui menace nucleairement la terre entiere, veut rayer Israel de la carte et avec qui le Grand Satan veut tous nous persuader qu'il est de necessite vitale de belligerer

et

- une petite nation laborieuse, disciplinee, pleine d'humour et de souffrances passees qui par la force de sa volonte ainsi faite nage dans la propserite la plus delirante et jouit d'un prestige rare aux yeux du monde entier admiratif et attendri?


Pas grand chose. La burka peut-etre. Et encore, si ca ne tenait qu'a certains...


En tous cas pas le rituel du the. Mais certainement cette info contenue dans la phrase magique : "Dans la plupart des entreprises, des employés sont exclusivement chargés de préparer et servir du thé aux autres employés. "

Voila qui en ferait rever plus d'un-e ici. En Irlande le Tea Break de 11h est une veritable institution, plus ou moins respectee dans le prive, absolument incontournable dans le secteur public. A 11h, chacun a droit a sa pause de 15mn pour prendre un the, ou cafe, manger quelques biscuits, des fruits, et parfois du plus consequent, les jours ou la mise commune au lotto a rapporte quelques euros par exemple; ainsi des "saussage rolls", sortes de friands a la saucisse ou bien des scones accompagnes de bon beurre et de confiture ou bien des "Danish pastries", des tartes a la pate feuilletee, ou encore des muffins ou meme des cup cakes, sortes d'etouffe belle-mere qui sont comme des muffins mais en beaucoup plus sec, parfois a la confiture, absolument delicieux.

Personne ne prepare le the pour personne, en general chacun se fait son the selon son dosage habituel dans sa propre tase, a moins que plusieurs personnes s'entendent sur un dosage assez commun (ni trop fort, ni trop leger). Dans ca cas-la, le ou la premiere du groupe qui se rend a la "Canteen", la cantine comme son nom l'indique (une piece transformee en cuisine plus ou moins equipee, comme chez nous), fait une plein theiere en attendant l'arrivee des autres. Ceux qui arrivent alors que la theiere est vide doivent la remplir d'eau chaude, parfois ajouter un sachet, c'est un peu comme un gage, on peut meme s'en servir pour marquer les hierarchies.

Car le Tea Break dans les bureaux a une fonction sociale indeniable. On y fait connaissance, on discute, on y lie des amities qui peuvent sortir du cadre strictement professionnel, voire plus si affinite... enfin on y parle business et on echange des infos avec des gens qu'on n'a pas forcement l'occasion de croiser trop souvent hors Canteen.

L'approvisionnement est assure par les administratrices et eurs de bureau, charge qui ne repose que sur le premier grade parmi le personnel secretarial. Le grade s'efface ensuite devant la necessite de partager la corvee de menage, chacun sa semaine.

Mais nous n'en sommes pas encore arriver au stade ou une personne est employee pour s'occuper exclusivement de l'approvisionnement et la preparation du Tea Break, voire la distribution de leur Cup a ceux qui sont trop occupes parfois pour aller s'en faire une a la Canteen. Une idee seduisante pour les grosses entreprises, qui sait si le concept ne pourrait faire ma fortune, dans ce pays ou tout se vend cher et s'achete facilement !


3 commentaires:

maeve a dit…

Je crois qu'il faut vraiment que je vienne habiter en Irlande car moi ça je ne connais pas au boulot! Enfin, si, parfois on avale un café vite fait avec ma collègue mais le plus souvent on le retrouve froid au fond du mug car trop occupées, trop dérangées tout les 3 secondes, on a oublié de le boire !
Pour les petits gâteaux de 11h j'ai cru remarqué ça cet été : j'en connais un qui n'y aurait dérogé pour rien au monde, sous les yeux ahuris de 2 vieux cons incapables de comprendre la culture d'autrui :p!

Et la tarte aux pommes au boulot, alors là c'est the big luxe !!!

Sandrine a dit…

Je reste toujours fascinee par les masses de boulot qu'on est capables d'abattre ici (moi compris, ceux qui traitent les expats de feignants planques peuvent aller se faire fout... car en general si on part c'est pour bosser !) en 8h montre en main, dans une ambiance relax et minimum stress quoiqu'il arrive, et en ne sautant que tres rarement le sacro-saint Tea Break de 11h, du moins dans le public.

Je pense que ca vient du mode de vie tres agricole d'il y a encore 20 ans: gros dejeuner le matin tot - ca ne se fait plus - collation vers 11h, diner vers 15h - c'est pourquoi l'ecole finit a cette heure-la et la majorite des irlandais mangent des leur rentree du boulot vers 17h30-18h - et eventuellement souper ou collation si on se couche tard - d'ou les en cas pain-fromage-mayonnaise de minuit qui file des bourrelets a ceux qui ne peuvent pas resister...

Maeve a dit…

Ils sont en complet "jet lag" les Irlandais avec leurs repas par rapport à nous...
Je me vois pas me relever la nuit pour avaler un casse dalle à la mayo : too much :p !

Il va neiger, j'ai écrit une note sur mon blog...