mercredi 6 décembre 2006

Céadoin 6 Nollaig

Nuacht : Beidh a ráiteas cáinaisnéise deireanach roimh an olltoghchán á thabhairt ag an Aire Airgeadais Brian Cowen ar an gCéadaoin, 6 Nollaig. Beidh clár speisialta ar an gcáinaisnéis ag teacht beo as Teach Laighean agus a aitheasc á thabhairt ag an Aire Cowen.

J'écoute
RTE (radio/TV nationale irlandaise) en finissant le reste de mes pâtes au saumon, et comme parfois, mon passe-temps préféré c'est d'écouter Raidio' na Gaeltacht, la radio de langue gaélique, dans toute sa gloire :). Bizarre ? J'adore ça. Non, je comprends rien, mais c'est ça aussi le charme irlandais. On est expatriée où on l'est pas... La langue gaélique est une suite de sons intrigants venus du fond des siècles. Selon les personnes et les accents c'est musical et chantant (Donegal, les marseillais d'Irlande) ou carrément insupportable (savent rien faire ces dublinois !). On oscille entre le scandinave, le slave et l'anglais avec une pointe arabe de sons gutturaux. Vous l'aurez compris le bla bla c'est pas top mais le meilleur c'est les chansons :), parce qu'avec RTE RnaG, on colle à la tradition, celle folklorique que nous naïfs étrangers aimons retrouver et dans laquelle nos amis celtes aiment se complaire, pour notre plus grand plaisir.

Les nouvelles, reprises en intro, sont bonnes aujourd'hui: le budget 2007 est bouclé. Le gouvernement se retrouve avec ô surprise, deux milliards d'excédent venus essentiellement du tourisme, taxes sur le commerce et la consommation, et marché immobilier. Mais oui, vous avez bien lu. Il y a de quoi perdre la tête, mais pas le nord. A six mois des élections législatives le parti au pouvoir et qui entend le rester distribue. On promet des dépenses accrues dans le service public mais j'attends de voir... hôpitaux, crèches, transports, ça urge ! A quand une cantine scolaire dans les écoles ? La lunch box c'est folklo pour les petits mais les ados eux se jettent sur le fast food donc on a peut-être là un filon pour lutter contre l'obésité rampante et les problèmes de santé qui vont avec, y compris pour l'Etat. Bref ! J'arrête de ronchonner, après avoir souligné qu'au lieu de lancer un grand plan national d'aide aux sans-abris par exemple, ou de lutte contre la consommation de drogues, le gouvernement promet aux associations caricatives qui prennent les responsabilités des politiques sur le terrain, un sérieuse part du gâteau. C'est une méthode qui séduit si on se dit qu'après tout, pourquoi ne pas donner les moyens à ceux qui savent et font du bon boulot plutôt que créer des fonctionnaires lents et gourmands, et qui mérite qu'on y réfléchisse. Mon problème pour le coup c'est la démagogie du parti dominant qui caresse la fibre généreuse des irlandais et en particulier sa base électorale qui donne et s'apitoie parce que l'Evangile dit qu'il faut. Mais assez de cynisme ! La bonne nouvelle c'est que les prestations sociales de retraite, santé, d'aide parentale et à l'emploi vont augmenter. Et ça c'est bien. Et pas seulement parce que je viens de déposer un dossier d'allocation-chômage, la mort dans l'âme, mais pour ceux qui pourront en avoir plus longtemps besoin que moi. En même temps l'impôt sur le revenu est diminué d'un point. Pour tomber à un tout de même rondelet 41% (car on oublie trop souvent que la vie en Irlande est fortement taxée). Démago ? N'empêche, ça aide. L'achat d'une maison reste cependant fortement taxé, arme contre l'inflation, mais un handicap pour beaucoup.
Il n'a fallu ni grève ni protestations ni enfammades à l'Assemblée. Le capitalisme débridé et le travail acharné, bref la croissance économique a fait son oeuvre, relayée par l'intérêt politique mais aussi le pragmatisme de gens qui, pour être réélus savent aussi être... justes. Une idée...
Mais je vous laisse car quelque part dehors mon nouveau job se languit et attend que je vienne à lui. Mission petites annonces.

2 commentaires:

Larys a dit…

J'ai commencé à apprendre l'Irlandais l'an dernier et c'est une langue vraiment fascinante :) Les langues celtiques ne ressemblent à aucune autre en Europe : les sonorités, la syntaxe, la grammaire sont si différentes. Et c'est vrai, c'est superbe quand c'est chanté.
Et en Irlande du Nord (surtout dans l'Ouest), il est aussi parlé couramment (par une petite minorité) et enseigné (mais uniquement dans les écoles catholiques, bien sûr) et les efforts pour préserver la langue et culture gaéliques sont quand même très visibles, surtout du côté de Derry. Bizarrement, à Derry, j'ai quand même du mal à capter RnG :\

J'espère que tu as trouvé un job d'ici là et que ta situation s'est améliorée :)

Sandrine a dit…

Salut Larys,

pas de job encore mais ça va venir :). Merci.

Je ne savais pas qu'on faisait autant d'efforts dans le Nord pour la langue, mais c'est logique après tout. En République il y a quelques zones de "langue protégée", les Gaeltacht, où les gens parlent encore leur gaélique local, les écoles sont strictement bilingues et enfants et adultes peuvent aller en séjour pour initiation et remises à niveau. Dans l'administration tous les documents sont systématiquement traduits en gaélique, les annonces dans les journaux (légales, recrutement). Dans le public connaître la langue est un plus mais tout le monde n'est pas d'accord avec ceux qui veulent la rendre obligatoire à tous les niveaux, scolaire, public, privé. Il y en a, surtout ceux que des prêtres ont obligés à l'apprendre à coup de règle sur les doigts! (trentenaires aujourd'hui, ce n'est pas si vieux), qui trouvent que le gaélique est un peu folklore culturel, à préserver mais sans plus.

J'ai tenté de l'apprendre aussi mais j'ai de suite bifurqué vers le polonais pour communiquer avec mes collègues de travail cet été. Autre temps, autre moeurs ! ;p