samedi 28 avril 2007

En Irlande aussi, bientot les elections... Time will come, soon, when Bertie says so...



Narrow margin in favour of alternative coalition
An alternative government made up of Fine Gael and Labour, with the possible support of the Greens, has pulled ahead of the current Government in terms of popular support, according to the Irish Times /TNS mrbi opinion poll. Stephen Collins , Political Editor, reports.

The poll also showed that although a majority of people are optimistic about their own future and the state of the economy, there was a significant difference between supporters of the alternative governments. Those who intend to vote for the Fine Gael-Labour-led coalition are far less optimistic about the future than supporters of the current Coalition.

Asked which of two possible coalitions - Fianna Fáil and the Progressive Democrats, or Fine Gael, Labour and possibly the Greens - they would like to see forming the next government, 36 per cent opted for the Fine Gael-Labour-led alternative, while 35 per cent supported the current Coalition.


Une marge tenue separe les deux coalitions de gouvernement possibles entre les partis actuellement les plus populaires: Fianna Fail et Progressive Democrats a droite (equivalent RPR et DL, actuellement au pouvoir et sous le feu de vives critiques), et Fine Gael, Labour et Green (equivalent UDF, Travaillistes et Verts), une coalition gauche et centre-droit.
La coalition de gouvernement sera determinee par le nombre de voix recoltees par chaque parti, Les elections sont locales: on votera pour les deputes locaux representant les citoyens au Parlement (en gaelique "Dail" = doyl) a Dublin. Le parti vainqueur a generalement besoin de l'apport du second parti pour former un gouvernement reprsentatif et acceptable par le plus grand nombre, c'est pour quoi une coalition gouvernementale composee de Fiana Fail (=RPR, parti majoritaire actuellement) et Labour (Travailliste, menes par un leadr charismatique) serait complexe sur le plan politique mais n'est absolument pas exclue.
Sinn Feinn font cavalier seuls, les socialistes du Socialist Party sont ultra minoritaires et independants (2 deputes actuellement).

La campagne est basee sur la volonte d'une majorite de citoyens et politiques de debarasser le pays de Fianna Fail, notamment le Premier Ministre Bertie Ahern, qui se fait appeler communement Bertie, de son petit nom, une aimable caricature de populisme, d'affairisme, de clientelisme, de bourdisme et de je-fais-ce-que-je-veux-avec-vos-cheveux-isme, tanguant entre le conservatisme electoraliste et le liberalisme gouvernemental, et eviter a tout pris l'accession a plus de pouvoir du Ministre de la Justice, Michael McDowell, aspirant dictateur pas encore tout a fait decomplexe, dont le sinistre modele se trouve quelque part entre un Sarkozy dechaine et un Le Pen en pleine forme, cynique et froid, dont chaque declaration laisse transparaitre son mepris pour l'humain qui n'agree pas a la violence encore retenue de son propos.
Le Best of McDowell etant a ce jour son traitement des immigres, dits clandestins selon des criteres mal definis, dont la reconduite dans leur pays a donne lieu a des scenes pour lesquelles une grande partie des irlandais a ressenti (sans trop reagir, jamais) disons... une pointe de deshonneur, les separations de conjoints, dont des irlandais avec des "non-nationaux" ou parents-enfants en tete. Histoires vite oubliees a ce jour, mais par pas tout le monde.

Voila l'enjeu principal de ces elections: un choix de societe, comme pour nous Francais, non pas ici parce que le pays est en crise, mais parce que de la richesse est cree en masse, qui est d'une part mal distribuee, et d'autre part ne se traduit pas par un allegement des charges fiscales qui pesent sur l'investissement et la consommation des menages, a qui on prend d'un main ferme tout ce qui a ete accorde d'une autre. Le prix du succes est etonamment de plus en plus lourd a payer pour ceux qui veulent et peuvent se payer le basique et le superflu, mais ceux qui ont vu le Tigre Celtique leur passer sous le nez luttent toujours plus pour le basique. Tout le monde n'en a pas pour son argent, comme promis, et la grogne pointe son nez.
Le tout-entreprise commence donc a lasser, et la mutation de la societe est en jeu afin de savoir si elle s'orientera vers un tout consommation-loisirs sans limites au gre des envies de chacun, sans souci du lendemain, laissant les "responsables" politiques continuer a decider de l'avenir du pays, et de la facon dont il doit gagner et depenser son argent, ou si la qualite de vie irlandaise legendaire sera preservee, avec une plus grande place accordee a la culture, une gestion humaine et raisonnee de l'immigration, le souci constant de la preservation de l'environnement, et enfin une juste retribution pour les efforts accordes par chacun au benefice du succes economique, notamment sous forme de services publics succints, certes, mais existant et efficace, et un plan de developpement des infrastructures du pays reflechi (Transports, Education, Sante), en toute transparence politique, c'est-a-dire sans le pilote automatique d'un gouvernement paternaliste naviguant a vue, se souciant plus de la quote de popularite de ses representants que de l'impact de leurs actions sur le quotidien des citoyens.

A venir, quelques explications sur l'organisation politique irlandaise, a la fois simple et complexe: parti, elections 2007 (rien ne presse, Bertie, le Premier Ministre, bien que tres attendu sur ce sujet, notamment hier au Parlement, n'a toujours pas annonce la date de sa re-election esperee), contexte economique et social (deja largement aborde dans Le Liberalisme et ses limites et
Irlande: le succès à quel prix ? - Irish success at a cost) .

Websites:
Remove Fianna Fail - Soldiers of Destiny!
Irish Labour Party
Green Party Ireland

3 commentaires:

Maeve a dit…

Je n'ai jamais vraiment compris comment était élu le président (et en ce moment c'est une présidente, rappelons-le) de la République en Irlande. Je crois que ce n'est pas du tout comme en France. Une amie là bas me disait qu'il avait beaucoup moins de pouvoir que chez nous... Peux-tu expliquer ?

Elle me disait aussi qu'effectivement, l'écart s'est beaucoup creusé entre ceux qui ont du pognon et les autres. Et que la pauvreté existe encore, même si on ne la voit pas au premier abord.

En tout cas, j'ai comparé le prix de l'immobilier par rapport à la France... Ouille !! Pourtant ici c'est loin d'être donné en ce moment !

Sandrine a dit…

L'immobilier... justement, oui, ton amie a raison, voila un domaine ou les pauvres qui sont restes pauvres se sentent de plus en plus pauvre ! et ou ceux qui ont plus d'argent qu'ils ne pouvaient en esperer sentent qu'on les presse comme des citrons jusqu'a la derniere goutte.
Le prix d'achat, et notamment une taxe appelee "stamp duty" pour ceux qui achetent pour la premiere fois, et le taux de remboursement des prets qui ne cesse d'augmenter, est au coeur du debat.
L'argent est au coeur du debat: il y en a partout, le niveau de vie a augmente, la vie s'ameliore, mais tout le monde lutte pour en payer le prix, chacun a son niveau, les pauvres n'ont pas change de categorie, l'economie n'est pas a l'abri des delocalisations ou les salaries du chomage, les services de sante, education et transports sont mal equipes, mal organises et inefficaces.
Bref, on ne sait pas trop ou on va, ni nous-memes ni nos impots.

Pour repere: a Waterford, 5eme des 5 "villes" du pays, 70m2 + 30m2 de jardin = 220 000 € - pres du double a Dublin. Credits de 30 - 35 ans.
Il est traditionnel en Irlande d'acheter sa maison: le terrain reste propriete de l'Etat mais depuis que le pays a ete arrache aux mains des anglais (independance) tous les irlandais pauvres ou riches aiment posseder le toit qu'ils ont sur la tete, et eventuellement le bout de terre qui pourrait les nourrir en cas de besoin: le souvenir traumatisant de la Grande Famine avec les expropriations en masse de ceux qui ne pouvaient plus payer leur loyer a laisser des traces indelebiles.

Pour la presidence, oui, j'expliquerai aussi.

J'avoue que je dois moi aussi clarifier mes connaissances, tout ca est tellement different !

maeve a dit…

Souvent les propriétés sont achetés à plusieurs aussi... Chose peu commune en France.
Je vais peut être faire une note comparative...