dimanche 29 avril 2007

Enfin: Election Day: 24 May

  • Elections day: 24 May

Taoiseach sets May 24th as election day The Taoiseach, Bertie Ahern, has set Thursday May 24th as the date for the general election.

"I am more interested in attacking problems than attacking people. This election is about Ireland's future, protecting the progress we have made over the last ten years and building on it" said the Taoiseach, Bertie Ahern

An increase of 5 per cent in support for Fine Gael since the last Irish Times poll in January means that the Fine Gael-Labour alternative is now four points ahead of the Fianna Fáil-Progressive Democrats coalition. If the Green Party is included, the alternative government parties have a lead of 10 per cent over Fianna Fáil and the Progressive Democrats.
The Progressive Democrats (PD) were first off the mark with the launch of their manifesto in Dublin this morning. Going under the name 'From Good to Great: Continuing Ireland's Radical Transformation'. the party's manifesto outlines seven key pledges to the electrate.
PD leader and and Tanaiste Michael McDowell said his party would "lower taxes, help families, make stamp duty fairer, reward pensioners, provide better healthcare, be tough on crime and protect the environment". Speaking at the manifesto launch in the Morrison Hotel, Dublin, Mr McDowell said Ireland had to remain attractive to both outside and domestic investment. "Ireland's current economic prosperity is thanks to the hard work of the Irish people, combined with the leadership provided by experienced, steady government," he said.
Launching Fine Gael's campaign with a walkabout through Dublin, Enda Kenny claimed the current Fianna Fail and Progresses Democrats coalition had a record of failure. He said the electorate knew the Government would not deliver health services that work."They know they won't deliver safe streets. They know they won't spend our money wisely. Their time is up."
The Labour Party leader Pat Rabbitte welcomed the dissolution of the Dail and called on the electorate to make a change . He said Labour would campaign on five commitments - including healthcare, education and crime - which, he said, were aimed at improving the quality of life of "hard working families in communities all over Ireland".
Kenny warns Ahern his time as Taoiseach is up "They know they won't deliver safe streets. They know they won't spend our money wisely. Their time is up" Fine Gael's Enda Kenny

Election 'set to be most expensive ever'


  • Bertie Ahern part en campagne après la dissolution du parlement irlandais
    LEMONDE.FR avec AP, AFP et Reuters 29.04.07 16h17 • Mis à jour le 29.04.07 16h17
Le premier ministre irlandais Bertie Ahern a demandé et obtenu, dimanche 29 avril, auprès de la présidente Mary McAleese la dissolution du parlement. Les élections générales se tiendront le 24 mai.
Bertie Ahern, dont le mandat arrivait à échéance en juin, a été en 1997 le plus jeune premier ministre jamais élu en Irlande, et aimerait aussi être le premier à remporter un troisième mandat consécutif. Mais selon de récentes sondages, la victoire n'est pas assurée pour M. Ahern. Un sondage publié vendredi crédite le Fianna Fail de Bertie Ahern de 34% des intentions de vote, soit trois points de moins qu'en janvier. Dans le même temps, le Fine Gael (centre) a gagné 5 points à 31% des intentions de vote.

''Une fois encore, le moment est venu pour le peuple de décider de l'avenir de l'Irlande'', a déclaré M. Ahern après avoir rencontré Mary McAleese. ''Dans les semaines à venir, je m'engage à donner aux Irlandais la campagne qu'ils méritent, une campagne de thèmes et de politiques et non d'insultes et d'attaques. Je m'intéresse plus à attaquer les problèmes qu'à attaquer les gens'', a-t-il expliqué. M. Ahern s'est aussi engagé en cas de victoire à "mettre fin à la pauvreté en Irlande" .
Les opposants de Bertie Ahern lui reprochent en effet de n'avoir pas su utiliser le boom économique du ''Tigre celtique'' pour améliorer les services publics, notamment les transports et le système de santé. A son actif, Bertie Ahern a pris une part active au processus de paix en Irlande du Nord, qui a abouti à un accord historique de partage du pouvoir entre protestants et catholiques à compter du 8 mai prochain.

  • Eclaircissements
Ca nous a pris par surprise au lever ce matin, enfin, en debut d'apres-midi, c'est le weekend, on va pas se lever a l'aube non plus: la date des elections est annoncee ! Ce sera donc pour le 24 Mai.
Vendredi le Taoiseach a perdu une occasion de ne pas se taire: present a la session parlementaire le matin, il etait tres attendu l'apres-midi pour l'annonce que tout le monde attendait. Mais il n'est jamais reparu, a la suprise generale, et dans l'hilarite (jaune, frustration oblige) quasi generale. Le petit canaillou a fait durer le suspense, pour on ne sait trop quelle raison, les 5 ans maximum accordes a un gouvernement pour rester au pouvoir arrivant ineluctablement a leur terme.
Premiere lecon de politique irlandaise: un gouvernement peut rester en place jusqu'a 5 ans si aucun probleme majeur de fonctionnement ou de majorite politique ne se fait jour.
Bertie, ses amis du Fianna Fail et leurs alies Progressive Democrats n'avaient pas l'intention d'en perdre une miette.

La campagne est donc lancee. Je souhaite Bonne Chance au Labour / Travaillistes et au Greens / Verts (autant que je vous annonce ma couleur des le depart) parce que je me sens tres concernee par l'etat des services publics (transport, education, sante), la culture, l'environnement, le cout de la vie, l'emploi, l'immigration, l'evolution de la societe et surtout celle des laisses pour comptes.
Je regarde l'Irlande avec mes yeux d'immigree en ayant bave dans des petits jobs de subsistance et sous le coup d'humiliations dont trop de Francais se croient affranchis. Cette semaine tres exactement j'ai commence un nouveau job tout a fait honorable, dans mon domaine d'etudes, franchissant le cap d'une vie disons... "compliquee" pour basculer dans une phase d'abondance et de superflu (a mon echelle :).
Mais les 28 annees passees peseront toujours lourd sur mes epaules et le souvenir de ce qu'il a fallut endurer ne s'effacera jamais. Les sirenes de l'argent promis facile et du salut individuel garanti au prix d'efforts supposement recompenses au merite ne me seduiront jamais, car je sais qu'elles sonnent dans le vide, sauf pour la petite minorite qui sait qu'elle raflera la mise et pretend que ses "sacrifices" beneficient a tous.
Cela vaut pour l'Irlande, et cela vaut pour la France aussi.

Donc a venir bientot une analyse de la politique irlandaise tres subjective :), mais qui s'appliquera a donner des elements de connaissance et de comprehension au dela de l'opinion personnelle.

Voir:
Droites d'Europe a l'unisson: France - Irlande
L'economie irlandaise vit de l'immigration
35h, symptomes et sequelles du desengagement economique
L'Etat de l'Irlande - State of the country 2007

4 commentaires:

Maeve a dit…

Bon courage pour ton nouveau vrai boulot !

J'espère qu'ici les Français réfléchiront 2 fois dimanche avant de donner leur voix à quelqu'un qui, déjà avant d'être élu, menace... Je rêve éveillée!!!
Que certains se mettent dans la peau d'un immigré ici, car personne n'est à l'abri et il va falloir à ce que "Bertie" ou son successeur s'apprête à une immigration massive de Français dans les années qui viennent (LOL)!!! Je ne lis pas dans le mard de café, juste assez lucide pour voir la dure réalité... J'aimerais tellement me tromper...

Sandrine a dit…

Merci !

Ah bon il menace ?? Eh ben ca promet... non, qu'est-ce que je dis... ca promet rien du tout, ca justifie la correction electorale qu'il faut a tout prix lui donner dimanche !

Maeve a dit…

Il ne voulait pas que les manifs traditionnelles du 1er Mai soient dirigés contre lui...
Humm, c'est légèrement raté d'après ce que j'ai pu voir rapidement hier à lTV...

Sandrine a dit…

Ah d'accord, genre "comme je suis deja theoriquement Empereur de France depuis six mois j'ordonne l'eradication de la France soixante-huitarde parce que c'est meme pas vrai que j'attise les cliches et la confrontation et que mes idees sont celles des productivistes du XIXeme siecle".

Sympatoche le Petit Nicolas, non, vraiment, y'a pas a dire, c'est un bon p'tit gars.